The "Alliance" fights discrimination of Roma on the local and regional level, promotes their inclusion and raises awarenss among local and regional authorities of these communities.

The Alliance operates under the auspices of the Congress of Local and Regional Authorities of the Council of Europe.

Follow us on:

facebook twitter rss

Participer à l'Alliance

Si vous souhaitez que votre collectivité participe à l’Alliance, veuillez remplir ce formulaire.

Contact

Mr Tobias Mayr
Groupe de travail de l'Alliance
alliance@coe.int
+ 33 (0)3 88 41 3228

Please note

 

The term “Roma and Travellers” is used at the Council of Europe to encompass the wide diversity of the groups covered by the work of the Council of Europe in this field including Roma, Sinti/Manush, Calé, Kaale, Romanichals, Boyash/Rudari, Balkan Egyptians (Egyptians and Ashkali), Eastern groups (Dom, Lom and Abdal), groups such as Travellers, Yenish, and the populations designated under the administrative term “Gens du voyage”, as well as persons who identify themselves as Gypsies.

Accueil

John Warmisham : “Le problème de l’inclusion des Roms ne sera réglé qu’en coopération étroite avec les collectivités locales et régionales”

CoE

“Les mesures adoptées au niveau local et régional contribuent de façon déterminante à améliorer réellement l’inclusion sociale des Roms, dans les domaines clés que sont l’éducation, le logement, l’emploi et la santé”, a déclaré John Warmisham, rapporteur du Congrès sur les questions relatives aux Roms, lors de la conférence de lancement des programmes ROMACT/ROMED 2 qui s’est tenue le 18 janvier 2014 à Milan. Il a souligné que les plates-formes telles que l’Alliance des villes et des régions pour l’inclusion des Roms et les programmes tels que ROMACT/ROMED, “permettent non seulement de combattre la pauvreté et l’exclusion sociale, mais aussi de les anticiper et de les prévenir”. Il a insisté sur le fait que “la participation des personnes touchées par la pauvreté et l’exclusion, ainsi que l’obligation pour tous les acteurs clés de ce domaine de rendre compte de leur action, devaient être les deux fils directeurs du combat collectif en faveur de la gouvernance démocratique”.