«L’Alliance» combat les discriminations envers les Roms aux niveaux local et régional, promeut leur inclusion et attire l’attention des autorités locales et régionale sur ces communautés.

L’Alliance opère sous le contrôle du Conseil des Autorités Locales et Régionales du Conseil de l’Europe

Suis nous sur:

facebook twitter rss

Participer à l'Alliance

Si vous souhaitez que votre collectivité participe à l’Alliance, veuillez remplir ce formulaire.

Contact

Mr Tobias Mayr
Groupe de travail de l'Alliance
alliance@coe.int
+ 33 (0)3 88 41 3228

Veuillez noter

Le terme "Roms et Gens du Voyage" est utilisé par le Conseil de l'Europe pour englober la diversité des groupes inclut dans le travail du Conseil de l'Europe sur le terrain intégrant des Roms, Sinti/Manouches, Calé, Kaale, Romanichels, Boyash/Rudari, Égyptiens balkaniques (Égyptiens et Ashkali), des groupes de l'est (Dom, Lom et Abdal), des groupes comme Travellers, Yénishes et des populations désignées par le terme administratif "Gens du voyage", ainsi que des personnes qui s'identifient eux-mêmes comme Tsiganes. 

Accueil

John WARMISHAM: "La langue romani est menacée"

Congrès

"En raison du risque persistant d'attaques racistes contre les Roms, tant verbalement que physiquement, de nombreux Roms cachent leur identité en ne parlant pas la langue rom ", déclare John WARMISHAM (Royaume-Uni, SOC), porte-parole du Congrès pour les Roms et les gens du voyage, lors de la Journée mondiale de la langue rom le 5 novembre 2018.

"La langue et la culture romani sont au cœur de la culture européenne", a expliqué John WARMISHAM. "Presque toutes les sociétés européennes ont été influencées en reprenant des mots ou des expressions issus de la communauté Roms".

En français, on retrouve régulièrement l’apport de la langue romani. Le mot "berge", par exemple qualifiant le nombre d’années vient du mot romani "berś" (année)

"En raison du risque constant de discrimination, la langue romani est menacée ", a déclaré John WARMISHAM. Il a invité les maires et les représentants régionaux de toute l'Europe à prendre position contre la discrimination des Roms et à signer la Déclaration contre l'antitsiganisme.

La Journée mondiale de la langue romani promeut l'éducation, la langue et la culture du peuple rom et soutient les valeurs multiculturelles. Elle a été initiée pour la première fois par le Parlement croate en 2012 et la Journée mondiale de la langue romani a été proclamée par l'UNESCO lors de la 38e session de sa Conférence générale en 2015.