«L’Alliance» combat les discriminations envers les Roms aux niveaux local et régional, promeut leur inclusion et attire l’attention des autorités locales et régionale sur ces communautés.

L’Alliance opère sous le contrôle du Conseil des Autorités Locales et Régionales du Conseil de l’Europe

Suis nous sur:

facebook twitter rss

Participer à l'Alliance

Si vous souhaitez que votre collectivité participe à l’Alliance, veuillez remplir ce formulaire.

Contact

Mr Tobias Mayr
Groupe de travail de l'Alliance
alliance@coe.int
+ 33 (0)3 88 41 3228

Veuillez noter

Le terme "Roms et Gens du Voyage" est utilisé par le Conseil de l'Europe pour englober la diversité des groupes inclut dans le travail du Conseil de l'Europe sur le terrain intégrant des Roms, Sinti/Manouches, Calé, Kaale, Romanichels, Boyash/Rudari, Égyptiens balkaniques (Égyptiens et Ashkali), des groupes de l'est (Dom, Lom et Abdal), des groupes comme Travellers, Yénishes et des populations désignées par le terme administratif "Gens du voyage", ainsi que des personnes qui s'identifient eux-mêmes comme Tsiganes. 

Accueil

Le Président de la Chambre des pouvoirs locaux du Congrès met en garde contre les infox anti-Roms et demande aux autorités locales et régionales de rester vigilantes

Congrès

Le Président de la Chambre des pouvoirs locaux du Congrès et Maire de Saint-Gérand-le-Puy Xavier CADORET (France,SOC) met en garde contre « les infox anti-Roms qui se sont rapidement répandues sur les médias sociaux ». Faisant référence aux récents incidents survenus dans les départements français de Seine-Saint-Denis et des Hauts-de-Seine, où des rumeurs d'enlèvement d'enfants dans une camionnette blanche ont conduit à des mobilisations anti-Roms violentes et armées, M. CADORET a souligné le rôle crucial des responsables locaux et régionaux dans la lutte contre les fausses rumeurs. « Heureusement, les autorités locales, de concert avec la police, ont réagi rapidement en publiant des déclarations identifiant les rumeurs comme de fausses nouvelles et empêchant le pire », a déclaré Xavier CADORET.

L'antitsiganisme reste un défi pour les collectivités locales et régionales de toute l'Europe. « Les récents incidents en France ont une fois de plus prouvé qu'en tant que responsables politiques locaux et régionaux, nous devons rester vigilants face aux nouvelles formes de discours haineux anti-Roms, en ligne et hors ligne », a souligné M. CADORET. « Les autorités locales et régionales doivent lutter avec vigueur contre les fausses nouvelles qui suscitent la haine à l'égard des Roms ».

Le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux a renforcé, depuis plusieurs années, ses activités de lutte contre l'antitsiganisme et a lancé une Déclaration des maires et des élus locaux et régionaux contre l'antitsiganisme. « J'invite tous les élus locaux et régionaux à prendre clairement position contre l'antitsiganisme en signant la Déclaration du Congrès », a déclaré M. CADORET. La Déclaration a été signée à ce jour par 117 gouverneurs, maires et conseillers municipaux de 33 Etats membres du Conseil de l’Europe.

Tous les deux ans, le Congrès décerne le « Prix Dosta ! du Congrès » à trois municipalités d'Etats membres du Conseil de l'Europe qui ont mis en place des initiatives innovantes pour intégrer les Roms et les gens du voyage. Les candidatures pour l'édition 2019 sont ouvertes et doivent être soumises au plus tard le 30 juin 2019.