facebook twitter rss

Participer à l'Alliance

Si vous souhaitez que votre collectivité participe à l’Alliance, veuillez remplir ce formulaire.

Villes et régions participantes

Liste des 122 villes et des régions participant à l'Alliance (pdf)

Carte de tous les participants de l'Alliance

 

Contact

Si votre ville/région ou organisation est intéressée à participer aux activités de l'Alliance, n'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations :
alliance[at]coe[point]int

Accueil

La Task force de l’Alliance a participé à la plus grande Initiative de commémoration du génocide des Roms

ternYpe International Roma Youth Network

Auschwitz, 2 août 2013 – La plus grande initiative mondiale de commémoration du génocide des Roms, « Dik I na Bistar » (Regarde et n’oublie pas) s’est tenue le 2 août au Mémorial et au Musée d’Etat d’Auschwitz-Birkenau. Organisée par le Réseau international des jeunes Roms ternYpe, la commémoration a réuni plus de 400 jeunes, venus de plus de vingt pays, sur le site de l’ancien « camp tsigane ». Le nombre élevé des participants témoigne de l’importance croissante des mouvements de jeunes Roms luttant contre les préjugés et les stéréotypes et œuvrant à ce que le 2 août soit reconnu comme une journée internationale d’hommage aux victimes du Parrajimos (génocide des Roms). La task-force de « l’Alliance européenne des villes et des régions pour l’inclusion des Roms » et la Division de la jeunesse du Conseil de l’Europe ont participé à cet événement, témoignant ainsi de leur profond intérêt pour la cause des Roms.

Lors de la cérémonie, M. Zoni Weisz, rescapé de l’holocauste rom, a partagé ses souvenirs avec de jeunes participants roms et non roms. Zoni Weisz a survécu à la déportation de sa famille à Auschwitz en mai 1944. Il a raconté les terribles souffrances qu’ont connues les Roms détenus à Birkenau : « en cette belle journée ensoleillée, nous ne pouvons imaginer ce que fut la vie de notre peuple dans ces baraquements il y a soixante-dix ans. Nous sommes aujourd’hui à l’endroit précis où tant d’entre nos proches ont été assassinés. Et nous ne parvenons toujours pas à comprendre le sens de ce qui s’est passé ici. »

Après avoir visité le musée d’Auschwitz dans la matinée, les jeunes participants se sont rendus à Auschwitz-Birkenau pour un hommage aux victimes de la nuit du 2 août 1944, où 2 897 Roms du « camp tzigane » sont morts dans les chambres à gaz. « Nous sommes ici, une fois encore, non seulement pour apprendre ce qui s’est passé autrefois, mais aussi pour ne pas oublier », a déclaré Amaro Drom, membre du Réseau international des jeunes Roms ternYpe, à l’ouverture de la cérémonie de commémoration.

La reconnaissance officielle du sort des Roms pendant la deuxième guerre mondiale reste très limitée, et leur extermination est encore peu connue, en particulier parmi les jeunes, y compris de nombreux Roms. C’est pourquoi le réseau ternYpe organise la plus grande initiative mondiale de commémoration du génocide rom à Cracovie et Auschwitz du 30 juillet au 4 août 2013. L’initiative a bénéficié d’un soutien au plus haut niveau, de la part de Martin Schulz, Président du Parlement européen, et du Gouvernement polonais. Le Conseil de l’Europe est l’un de ses principaux donateurs.